Zoom Partenaire – Fibois Auvergne-Rhône-Alpes

Fédérer, dynamiser et valoriser les acteurs de la forêt et du bois en Auvergne-Rhône-Alpes – Une des clés : l’innovation

Fibois AURA est l’interprofession régionale issue depuis 2 ans de la fusion de Fibra, l’interprofession de Rhône-Alpes et d’Auvergne Promobois. Depuis 2 ans, Fibois AURA œuvre à la mise en œuvre d’une politique régionale cohérente de la filière forêt-bois et à l’animation des territoires couverts par l’interprofession.

Ses missions : favoriser le dialogue entre les différents maillons de la filière, promouvoir le bois énergie et le bois construction dans la région, représenter les acteurs de la filière auprès des Pouvoirs Publics et organisations nationales, promouvoir l’emploi et la formation, favoriser l’innovation, la structuration et la modernisation de la filière.

Fibois AURA suite à un processus de concertation entre les acteurs de la région, a mis en place un contrat stratégique de filière qui vise à déterminer les actions prioritaires pour les 3 années à venir pour développer les marchés et accompagner les entreprises, parmi lesquelles l’innovation.

L’Action innovation du contrat rejoint le concours national La Canopée, elle vise à favoriser l’innovation et les projets collaboratifs. Fibois Aura anime une Commission Innovation pour faciliter les synergies entre organismes de R&D et entreprises. C’est un lieu d’échange entre représentants d’entreprises régionales, laboratoires de recherche, centres technologiques, universités et grandes écoles qui conduisent des travaux sur le bois ou les matériaux biosourcés. La discussion vise à comprendre les besoins des entreprises et tenter d’y répondre. Ainsi, Fibois AURA s’attache à favoriser les liens interprofessionnels et/ou inter-filières pour susciter des projets collaboratifs.

Chaque année depuis 2017, avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, l’appel à projets « développement et innovation dans la filière forêt-bois » est lancé pour soutenir les initiatives des PME et TPE régionales sur tous les sujets d’innovation : sociale, technologique, innovation de produit, procédés, organisationnel, commercial, communication stratégique etc. Le jury sélectionne 5 projets lauréats que le Conseil Régional subventionne pour leur donner une impulsion et faire effet de levier. Le financement porte sur des investissements immatériels externes (études, prestations d’ingénieries, de communication, de design, de conseil etc.). Les projets non retenus sont réorientés vers d’autres dispositifs de financement.

« Cela permet d’accompagner 5 entreprises par an, créer de l’émulation en termes d’innovation dans la région ! » Marinette Feuillade, Déléguée Générale de Fibois AURA.

Fibois AURA se veut également le relais entre le Pôle de Compétitivité Xylofutur de la filière forêt-bois et les entreprises, grâce à une convention de collaboration entre les deux structures, pour accompagner les porteurs de projets vers une labellisation par le Pôle de Compétitivité.

Marinette Feuillade, vous serez jury à l’étape régionale de Lyon. Quels projets souhaitez-vous encourager à postuler au concours d’innovation La Canopée ?

Nous ne récoltons en Auvergne –Rhône-Alpes que l’équivalent de 40% de l’accroissement annuel de nos forêts, avec de grosses différences selon les essences. Les essences feuillues et le sapin pectiné sont peu récoltés, par manque de débouchés. Ainsi, tout projet innovant portant sur la valorisation de ces essences sera encouragé.

Le sapin pectiné est une essence plus résiliente aux changements climatiques que d’autres, comme l’épicéa. Du fait du manque de récolte, les forêts de sapin présentent aujourd’hui des gros bois, voire très gros bois, dont la qualité est hétérogène, et qui sont difficiles à valoriser sans tri. Pourtant la ressource en sapin pectiné constitue le gros potentiel de la ressource en bois pour les 30 années à venir dans la région. Les feuillus ont aussi toute leur importance et il faut trouver des solutions pour les valoriser.

Des pistes, idées ?

Il faut développer les marchés du bois par son utilisation dans la vie courante, dans le design, ou l’aménagement intérieur et extérieur… Valoriser de nouvelles utilisations du bois comme l’écorce, plutôt méconnue jusqu’à présent. Les pistes à explorer se trouvent dans la coopération avec d’autre filières comme le plastique qui possède un Pôle de Compétitivité à Oyonnax en Auvergne-Rhône-Alpes. Créer des objets en matériau composite issu de bois, pourquoi pas ? Coopérer également avec les secteurs de l’agriculture, de la biomasse… Les possibilités sont multiples ! A vos innovations !